Hermitage - 2017

Mes vignes d'Hermitage ont plus de 40 ans et s'enracinent dans un sol de loess guidées par un travail à la vigne d'à-propos. Exposées sud-ouest, les parcelles profitent, tout au long du cycle végétatif, d'un long ensoleillement qui donne aux raisins toute la matière première que j'attends pour mettre en bouteille l'ADN tant recherché de cette mythique colline de l'Hermitage.

Vinification

Après un égrappage à 100%, la vinification est la plus douce possible : pas de pigeage mais des remontages bi-quotidiens avec des températures de vinification n’excédant pas les 28°C.

Après décuvage, les vins sont entonnés en demi-muid neuf et d’un vin. La fermentation malolactique se fait dans ces bois, où ils resteront 12 mois. Après cette phase d’élevage, les vins restent 6 mois en cuve pour se décanter naturellement avant la mise en bouteille.

Dégustation

Couleur : robe pourpre aux reflets violets. Texture dense et char- nue dans le verre.

Nez : complexe et élégant marqué par les fruits noirs, une pointe épicé de poivre gris, réglisse et une touche de moka.

Bouche : la bouche offre un grand volume. Les tannins sont sub- tils et se fondent dans une structure élancée et racée. Il déve- loppe des arômes complexes de cuir, bourgeon de cassis et sous bois.

Accords

- Homard en cocotte, rôti de lard et vin rouge.
- Côte de bœuf du limousin, pommes soufflées.
- Fromage de vache : Epoisses affiné au Marc, Livarot de Normandie

Vieillissement

A commencer à boire dans 10 ans jusqu'à 20 ans et plus.

 

Merci à Christophe SANTOS, professeur de sommellerie au Lycée Hôtelier de l'Hermitage ainsi qu'à ses élèves.

Autres millésimes

Téléchargement